Coût et prime "d’illiquidité" du marché boursier marocain.

Auteurs

  • Mohamed NABOUK

Mots-clés:

Liquidité du marché, indicateur de mesure, prime d’illiquidité et de taille

Résumé

A partir de l’année 2008, date qui a marqué la plupart des places boursières sur le plan mondial, le marché boursier a emprunté une trajectoire descendante puisque nous constatons une dégradation des indicateurs fondamentaux utilisés pour apprécier la qualité d’un marché boursier, particulièrement la liquidité et sa volatilité bien que cette dernière est en principe une conséquence de la liquidité. En rappelant les caractéristiques structurelles qui caractérisent le marché boursier marocain, nous avons tenté, tout d’abord de la mesurer à partir d’un échantillon de 64 sociétés cotées en utilisant d’un indicateur très répandu dans la littérature des marchés financiers à savoir le ratio d’illiquidité d’Amihud. Après on a essayé de vérifier de vérifier l’existence d’une prime d’illiquidité ou d’un coût d’illiquidité systématique et proportionnelle par au rendement des actifs à forte liquidité. Nous essayons enfin de compte, de confirmer la confusion entre la prime d’illiquidité et la prime de taille.

##submission.downloads##

Publiée

2020-08-29

Numéro

Rubrique

Articles