Le contrôle interne et la gestion des risques bancaires : cas des banques marocaines

Auteurs

  • Afafe HERTOUCH
  • Mustapha ACHIBANE

Mots-clés:

contrôle interne, risques bancaires, performance, règlementation bancaire

Résumé

Le fondement de base de l’activité bancaire est la gestion des risques. Ces risques émanent principalement de la relation entre les agents à besoin de financement et ceux à capacité de financement. Cette relation est caractérisée par une asymétrie d’information et une incertitude majeure relative au comportement des agents à besoin de financement. Ces agents peuvent développer un comportement nuisible vis-à-vis des autres agents économiques. Ce comportement se matérialise par une logique d’insolvabilité. D’où, l’émergence du risque bancaire. Ce risque peut être à l’origine d’une crise financière et par conséquent d’une crise systémique. Pour y faire face, les autorités de tutelle, dans le cadre de la gestion prudentielle des risques bancaires, n’ont cessé de renforcer le dispositif prudentiel. Dans ce sens, ils ont imposé aux établissements de crédit, conformément aux recommandations des accords de Bâle II, de mettre en place un système de contrôle interne. Néanmoins, la multiplication des dysfonctionnements au sein du système financier international a montré l’incapacité de ce dispositif prudentiel à prévoir et gérer les différents risques bancaires. Le présent travail a pour objectif d’étudier le système de contrôle interne comme étant un pilier de la gestion des risques bancaires et de mesurer son impact sur la performance bancaire.

##submission.downloads##

Publiée

2020-08-29

Numéro

Rubrique

Articles